Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

Actualité

Arrêtons les violences !

Le 3919 : numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences

Les chiffres sont glaçants. L’actualité récente les a mis en lumière. On estime à 219 000 le nombre de femmes entre 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime.[1] En 2018, 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint et 21 enfants mineurs sont décédés, tués par un de leurs parents dans un contexte de violences au sein du couple.[2] Depuis le début du confinement, le mardi 17 mars, les gendarmes ont dénombré 32% de violences conjugales en plus!

Que faire lorsqu’une femme est victime de violences ?

Il existe un numéro d’écoute national destiné aux femmes, à leur entourage et aux professionnels. C’est le 3919. Anonyme, accessible, gratuit depuis un poste fixe ou un téléphone mobile en métropole, comme dans les départements d’Outre-mer, ce numéro national garantit une écoute, une information, et, en fonction des demandes, une orientation adaptée vers les dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge. Toutes les violences, qu’elles soient conjugales, sexuelles, qu’elles concernent les mariages forcés, les mutilations sexuelles féminines ou les violences au travail font l’objet d’une écoute attentive et aidante.

Ce service est ouvert 7 jours sur 7, de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedis, dimanches et jours fériés. Les écoutantes du 3919 travaillent en lien avec un réseau de partenaires, de professionnels et de professionnelles.

Toutes les violences conjugales sont interdites par la loi, qu’elles touchent un homme ou une femme, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles. Il s’agit des violences commises au sein des couples mariés, pacsés ou en union libre. La victime de violences conjugales qui signale les faits peut bénéficier de nombreuses mesures de protection de la part des institutions publiques et des associations. Ces mesures peuvent même s’étendre aux enfants.

 

[1] Champ : Femmes âgées de 18 à 75 ans, vivant en ménage ordinaire en Métropole. Source : enquête « Cadre de vie et sécurité » 2012-2018 – INSEE-ONDRP. Ces chiffres sont des moyennes obtenues à partir des résultats des enquêtes de 2012 à 2018.

[2] Source : « Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple. Année 2018 », ministère de l’Intérieur, délégation aux victimes.

Partager cette actualité

A découvrir également

Parlez-en autour de vous ! Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 juillet, pour un démarrage de mission en septembre prochain. Les volontaires auront pour mission principale de venir en appui à la conception et au développement de projets et d’actions de développement local auprès des locataires de la SIGH. Ils seront regroupés par binôme, à […]

lire la suite

          Deuxième étape de l’ ANRU 2 Après la démolition de la Roseraie en 2019, c’est le second chantier de Chasse Royale.  lundi 25 mai, Rue Lucien Jonas, au cœur du quartier Chasse Royale de Valenciennes, l’entreprise de démolition Lorban TP était à pied d’oeuvre pour préparer le lancement de la […]

lire la suite

Depuis quelques semaines, les équipes de la SIGH sont à pied d’oeuvre pour préparer la reprise d’activité, en vue du déconfinement annoncé par le gouvernement pour la date du 11 mai. Une organisation du travail et du contact au public totalement repensée pour garantir à nos collaborateurs et à nos clients le niveau de sécurité […]

lire la suite

Avec la crise sanitaire et la période de confinement, des situations inédites sont apparues et certains de nos clients ont pu rencontrer des difficultés de paiement. Face à ce constat, la SIGH a proposé aux associations de locataires siégeant au Comité de Concertation Locative une charte d’accompagnement  des locataires en difficulté financière pendant le confinement. […]

lire la suite

Coronavirus : Les mesures de confinement en place depuis le 17 mars portent des fruits et ont un véritable impact sur la propagation du virus. Ne relâchons pas notre vigilance et luttons tous ensemble en respectant les gestes essentiels pour enrayer le nombre de personnes infectées par le virus. Adoptons les bons réflexes ! Porter […]

lire la suite
Découvrir et contacter nos agences