Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

L'an 1 de la SIGH

Rapport d’activité 2017

EDITO

En 2017, la Société Immobilière du Grand Hainaut a lancé les ordres de service de 241 logements locatifs sociaux et 248 logements neufs ont été mis…

Pierre TONNEAU
Président du directoire

Pierre TONNEAU
Président du directoire

En 2017, la Société Immobilière du Grand Hainaut a lancé les ordres de service de 241 logements locatifs sociaux et 248 logements neufs ont été mis en location. En matière de modernisation de notre parc, 245 logements réhabilités ont été livrés et enfin, 2485 logements ont fait l'objet de travaux de modernisation.
Après tout juste une année d’existence, la SIGH poursuit son évolution. Comme chaque acteur du logement social, le dispositif de réduction de loyer de solidarité a changé la donne en matière de développement et nous oblige à réduire la construction de nouveaux logements. Ces facteurs exogènes viennent conforter notre stratégie de concentrer nos moyens d'intervention sur notre patrimoine existant avec deux priorités fortes : la lutte contre la précarité énergétique et la satisfaction de nos locataires.
Réduire la précarité énergétique est un enjeu de premier plan. En réduisant le poids de la facture et en intervenant sur les conditions d'habitat, notre volonté est d'offrir à chaque locataire la fourniture d'énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins.
Le second enjeu, c’est la satisfaction de nos clients. Adapter nos logements au vieillissement, aux différentes compositions familiales et répondre plus vite aux demandes de nos clients. Pour cela, la SIGH a lancé en 2018 une réflexion sur son organisation pour que les territoires aient plus d’autonomie et de souplesse pour répondre avec plus d’efficience aux problématiques du quotidien. La digitalisation donne déjà plus de facilité à nos clients dans la gestion de leur dossier grâce à notre application mobile.
Enfin, notre ancrage territorial fait partie de notre ADN, et nos résidences sont une composante physique du territoire. Notre volonté est d’investir massivement pour moderniser nos logements et donc améliorer le cadre de vie des habitants en apportant de nous solutions innovantes.

Notre entreprise n’a cessé de croître ces dernières années pour devenir aujourd’hui la SIGH, une ESH qui se positionne comme la 14ème au niveau…

Thierry DENOYELLE
Président du conseil de surveillance

Thierry DENOYELLE
Président du conseil de surveillance

Notre entreprise n’a cessé de croître ces dernières années pour devenir aujourd’hui la SIGH, une ESH qui se positionne comme la 14ème au niveau national. L’année 2017 fut très riche, avec notamment le rapprochement des deux opérateurs historique du logement valenciennois (Val Hainaut Habitat et la SA du Hainaut) et un contexte réglementaire qui s’est tendu avec la RLS qui impacte directement nos revenus et in fine notre propension à construire des logements neufs. En faisant le choix d’investir dans la modernisation de notre parc existant, nous faisons le choix de l’avenir en pérennisant notre patrimoine. Nous contribuons ainsi à répondre aux besoins de nos clients les plus sensibles en réduisant leurs dépenses énergétiques.
Dans ces temps de changements, certains acteurs du logement social doivent s’unir pour assurer leur survie. La SIGH a fait le choix de s’adosser à la Caisse d’Epargne et réciproquement, la Caisse d’Epargne croit en notre entreprise. Demain, la SIGH fera pleinement partie du réseau Habitat en Région : c’est un à la fois une reconnaissance de notre savoir-faire et la chance d’intégrer le deuxième réseau privé de France du logement social.
Notre force est d’avoir su prendre les bonnes décisions quand il le fallait et aujourd’hui nous pouvons être fiers du chemin parcouru. Nous avons su grandir en restant toujours fidèle à nos valeurs et à notre territoire, le Hainaut.

LE GROUPE EST LÀ !

2016, UNE ANNÉE CAPITALE
POUR HABITAT EN RÉGION

NOTRE VISION

Réinventer l’habitat social, c’est une ambition forte et exigeante, qui, pour chacun de nous, implique d’être à la fois vigilants et inventifs, afin d’assurer à notre Groupe réussite et pérennité.

 

Pour tous les bailleurs sociaux, la nouvelle année débute sous le signe de l’inquiétude : l’article 52 et la loi de Finances 2018 suscitent de multiples interrogations. L‘un et l’autre impliquent il…

Valérie Fournier
Présidente d’Habitat en Région

NOTRE VISION

Réinventer l’habitat social, c’est une ambition forte et exigeante, qui, pour chacun de nous, implique d’être à la fois vigilants et inventifs, afin d’assurer à notre Groupe réussite et pérennité.

 

Pour tous les bailleurs sociaux, la nouvelle année débute sous le signe de l’inquiétude : l’article 52 et la loi de Finances 2018 suscitent de multiples interrogations. L‘un et l’autre impliquent il est vrai un changement de paradigme dans nos rapports avec l’État. Mais ni l’un ni l’autre ne remettent en cause notre avenir. Par bien des traits, j’en suis certaine, c’est même tout le contraire.

Notre modèle est inédit. Il allie la puissance de la mutualisation des forces et des idées à la liberté née de l’autonomie de chaque membre du Groupe et du Réseau. Il est tout jeune, mais il a déjà fait ses preuves. « Grandir Ensemble », notre plan stratégique, notre vœu commun, est un défi : parce qu’il est toujours difficile, toujours un peu périlleux d’avancer en terre inconnue. « Grandir Ensemble » est surtout une solution contre les crises de toute nature, en raison d’une vérité fondamentale : l’union fait la force.

Le Groupe est là, et le Réseau toujours plus proche. Chaque jour qui passe les renforce et les enrichisse davantage l’un et l’autre. Chaque jour les rapproche aussi. L’arrivée au sein du Groupe de cinq nouvelles entreprises  en provenance du Réseau – L’Immobilière du Moulin Vert en Ile-de-France début 2017 et tout récemment Famille & Provence, Habitations de Haute Provence et leurs filiales coopératives respectives – en constitue la preuve la plus évidente. Comme aussi bien sûr, pêle-mêle, l’appropriation exemplaire par chacun de nos réflexions communes, l’adhésion massive à nos clubs métiers, l’émulation collective autour de l’Académie, l’enthousiasme communicatif au sein de nos équipes.

Le Groupe est là – et de plus en plus.  Nos entreprises sont présentes presque partout dans l’hexagone, riches d’origines, de trajectoires, de caractéristiques aussi diversifiées. Elles nourrissent pourtant une formidable communauté de vues que notre toute récente Convention nationale a encore mise en lumière. Et si nous nous entendons si bien, c’est que nous sommes tous, depuis toujours, profondément attachés aux mêmes valeurs.

Ne sommes-nous pas tous désireux de servir l’habitant et de promouvoir la cohésion sociale en cette période difficile où nombre de Français éprouvent tant de difficultés à se loger ? Avec une belle unité, ne manifestons-nous pas la volonté de servir l’intérêt général et la République, d’être des acteurs majeurs de la transformation des villes et des quartiers, d’explorer sans relâche les solutions les plus audacieuses pour faciliter les parcours de vie, d’apporter des solutions pour habiter aux plus fragiles de nos concitoyens ? Pour ce faire, n’avons-nous pas tous choisi la logique du dialogue, pratiquant la concertation systématique avec nos locataires, associant le plus largement possible nos partenaires, habitants, riverains, élus, associations… autour de chacun de nos projets ? Et ne sommes-nous pas tous décidés à conditionner notre performance économique à la performance sociale ? Enfin par-dessus tout, ne sommes-nous pas tous attachés à notre autonomie, à nos spécificités et à nos territoires – et tout à fait rétifs à la centralisation jacobine pourtant choisie pour modèle par nos concurrents dans leur ensemble ?

Aujourd’hui, deux conditions sont nécessaires pour dépasser la crise et continuer à nous développer : la solidarité et la capacité d’inventer des solutions d’avenir. Je suis tranquille : dans notre Groupe comme dans notre Réseau, nous ne manquons ni de l’une, ni de l’autre.

Voilà pourquoi le Groupe est là. Et pourquoi il le sera plus encore demain.

 

Valérie Fournier,
Présidente d’Habitat en Région

Une dynamique forte et soutenue

Depuis 2010, la dynamique d’Habitat en Région a toujours été forte et soutenue. De nombreux succès, comme l’étude logement, le Hab, le laboratoire d’innovation sociale ou encore la démarche RSE collective sont venus la nourrir au fil des années. En témoigne aussi l’adhésion de quatre nouveaux membres portant à 244 000 le nombre de logements de notre collectif en 2016. C’était l’objectif fixé par les Caisses d’Epargne à Habitat en Région, qui s’impose désormais comme le 2e acteur du logement social en France. Après cinq années d’existence, le collectif Habitat en Région passe la vitesse supérieure et se réorganise. Fruit d’un travail collaboratif conduit en 2016, cette réforme structurelle marque un nouveau cap et s’inscrit dans une stratégie plus volontariste au service du logement social. « Nous créons aujourd’hui un groupe national charpenté, fort d’un outil de mutualisation, d’expertise et un plan stratégique baptisé Grandir Ensemble 2020, qui sera déployé d’ici à 2020. Cette réorganisation est le fruit d’une réflexion partagée avec les Caisses d’Epargne et BPCE autour d’une double exigence : préserver un ancrage territorial fort, et assurer le développement des filiales. Elle est aussi l’occasion de réaffirmer le positionnement d’Habitat en Région, centré sur sa mission sociale : sécuriser et rendre possible les parcours de vie de ses locataires », déclare Valérie Fournier, Présidente d’Habitat en Région. En structurant un groupe national, Habitat en Région entend renforcer ses positions stratégiques et sa capacité d’investissement en lien et aux côtés des Caisses d’Epargne. Habitat en Région chapeaute désormais deux structures fortement complémentaires réunies sous une seule marque : un groupe national Hlm et un réseau d’organismes, tous adhérents à un GIE de moyens. Resserrées, optimisées, toutes deux visent à gagner en efficacité au service des entreprises qui les composent. La nouvelle identité visuelle qu’elles partagent témoigne de leur profonde communauté.

Le Groupe Habitat en Région

Le Groupe est constitué des seules filiales, entreprises sociales pour l’habitat, dont l’actionnariat est détenu par la holding SAS HRS, filiale de BPCE et des dix-sept Caisse d’Épargne. Plus que jamais, l’équilibre entre le national et les territoires est préservé. Si la dynamique globale est celle d’une mutualisation des expertises au bénéfice de tous, le principe de décentralisation est pleinement conservé : chaque filiale demeure à ce titre une société de plein exercice sur son territoire. Le Groupe Habitat en Région, représentant 2300 collaborateurs et 142 000 logements sociaux, poursuit un double objectif : élaborer la stratégie, mettre en œuvres ses actions et développer toutes ses missions d’intérêt général, dans un modèle de co-construction basé sur le dialogue. Les deux organes de décision qui chapeautent le Groupe traduisent cet équilibre. Son Comité de direction générale comprend la présidente d’Habitat en Région et les trois directeurs généraux des principales entreprises (Erilia, Groupe SIA, et Logirem). Outre ces mêmes membres, son Comité exécutif rassemble en plus les directeurs généraux des autres filiales.

Chiffres Habitat en Région au 31 décembre 2017

Icône
163 000

logements gérés

Icône
345 000

personnes logées

Icône
3 700

mises en chantier

Icône
4 700

livraisons et acquisitions

Icône
2 300

collaborateurs

Icône
17

entreprises

(10 ESH, 5 coopératives, 2 foncières de logements intermédiaires)

Le Réseau Habitat en Région

Hérité de l’ancienne association Habitat en Région, le Réseau Habitat en Région rassemble, au sein d’un GIE, les filiales du Groupe et le cercle d’influence plus large que constituent les 20 organismes de l’ancienne association. Cette structure va permettre aux 20 organismes de logement social et 8 filiales du Groupe qui le composent de gagner en efficacité au service des habitants. Le Réseau poursuit bien sûr les mêmes missions d’analyse et de prospective couvrant les dimensions économique, politique, sociétale et environnementale du logement social. Ainsi, Habitat en Région conserve intacte sa volonté résolue de réinventer l’habitat social et invite chaque entreprise à l’enrichir à travers son plan stratégique et sa participation au projet collectif Grandir Ensemble 2020.

Chiffres Habitat en Région au 31 décembre 2017

Icône
256 000

logements gérés

Icône
541 000

personnes logées

Icône
4 600

mises en chantier

Icône
13 100

livraisons et acquisitions

Icône
3 710

collaborateurs

Icône
32

entreprises

(21 ESH, 8 coopératives, 2 foncières de logements intermédiaires, 1 EPL)

CHIFFRES CLES

En 2017, nos indicateurs de performances sont au vert
avec notamment une production de logements neufs et un investissement renforcé dans l’entretien du patrimoine.

29 134
logements gérés
Icône
62 679
personnes logées
Icône
176 524
milliers d'eurosde chiffres d'affaires

En 2017,
3 431 logements ont été attribués contre 2640 en 2016
248 logements locatifs sociaux neufs ont été mis en location contre 200 logements en 2016 et 163 logements en 2015
94 logements vendus contre 73 en 2016
419 collaborateurs au 31.12.2017

TEMPS FORTS

2017 : une année décisive pour la SIGH.
Une nouvelle marque est née, fruit du rassemblement de la SA du Hainaut et de Val’ Hainaut Habitat.
Retrouvez les moments clés d’une année riche et passionnante.

30 juin 2017 – Inauguration de la Résidence Les Chanteurs à Marly

28 août 2018 – Plan Local de l’Habitat

28 mars – Officiellement propriétaires de l’ancienne caserne des Douanes

Les moments forts de l’année de la SIGH concernent l’ensemble de nos partenaires et en premier lieu, nos collaborateurs qui œuvrent au quotidien pour apporter à nos clients un service et un accompagnement de qualité. L’année 2017 a permis de renforcer les liens avec les communautés d’agglomération et les mairies en continuant à développer notre présence sur nos bassins historiques que sont le Grand Hainaut et l’Arrageois. Enfin, nous facilitons le quotidien de nos clients en proposant des solutions numériques, comme notre application mobile, déjà téléchargée par plus de 1200 de nos locataires.

ACCOMPAGNER NOS CLIENTS

Les demandeurs en 2017

Les 62 679 personnes que nous logeons sont notre raison d’être.
Nos équipes et nos actions sont mobilisés autour de mêmes objectifs : la qualité de service et la satisfaction client.

  • 56.27% Ménages sans enfants
  • 22.90% Familles monoparentales
  • 20.83% Autres ménages
  • 28.80% Moins de 30 ans
  • 9.6% Plus de 61 ans
  • 61.6% Entre 30 et 60 ans
  • 43% Avec un emploi
  • 57% Sans emploi
  • 78.87% Demandeurs ayant des revenus inférieurs à 60% du plafond réglementaire pour l’accès au logement locatif social
  • 21.13%

Témoignages

Améliorer chaque jour la qualité de service

Un plan d’animation et la mise en place d’objectifs qualité permettent de mobiliser les équipes au quotidien et entretenir la vision client, une priorité pour nous.

La relation clients au coeur de nos priorités
Au diapason pour l'adaptation
Des équipes à l'unisson

Connectés à la SIGH

La digitalisation de la SIGH

Le SIGH se déploie et se diversifie sur le plan digital
pour une meilleure accessibilité à l’information et une meilleure facilité de communication.

Renouveler et entretenir
NOTRE PATRIMOINE

En 2017, le 1er enjeu de la SIGH est la gestion de son patrimoine et la maintenance d’un parc immobilier de qualité.

Au niveau construction, la SIGH a lancé les Ordres de Service (OS)* de 241 logements locatifs sociaux, 1 PASA-EHPAD et 2 Baux Spéciaux. Les 241 logements locatifs sociaux se répartissent en 148 PLUS, 67 PLAI, 26 PLS .
Au niveau du patrimoine neuf, 248 logements locatifs sociaux ont été mis en location contre 200 logements en 2016 et 163 logements en 2015.
Au niveau des ventes, la SIGH a vendu 43 Lots Libres de Construction pour un montant total de 3 020 118.58 € HT et a signé 30 compromis de vente pour 1 988 469.23 €HT.
Au 31/12/2017 il reste 41 lots libres à vendre sous réserve des suites données aux compromis.

*Un ordre de service est un document écrit et signé par le maître d’œuvre qui indique les instructions à respecter sur l’exécution de travaux.

mises en location (neuf)

réhabilitations achevées

OS neufs lancés

OS réhabilitation

mises en location (neuf)

réhabilitations achevées

OS neufs lancés

OS réhabilitation

En 2017, 2 485 logements ont fait l’objet d’une livraison de travaux d’investissement (hors entretien courant, gros entretien et autres dépenses d’exploitation).
Ces travaux d’investissement portent sur des opérations de réhabilitation, de résidentialisation, de traitement de logements dégradés identifiés courant 2013 (logement diffus) et de campagne de changement de composants.
Sur l’année, les travaux se sont achevés pour  la réhabilitation de 245 logements contre 98 en 2016, majoritairement sur les territoires de Valenciennes Métropole et de la Porte du Hainaut.
Selon l’état des sites, les travaux portent entre autres sur le remplacement des menuiseries extérieures, l’isolation et le chauffage, le remplacement des sols et des sanitaires, la mise aux normes des installations électriques, et ce en intégrant l’objectif du traitement Grenelle et les besoins d’adaptation PMR.

Arras, Résidence Les Bonnettes

Marly Industries tranche 4

Résidence Lucien Barbier à Fresnes-sur-Escaut

Valenciennes rue de l’Epaix

Résidence Les Jardins de Saint-Antoine à Quarouble

Hordain – Rues de l’Égalité et de la Paix

Valenciennes, 9 rue Lucien Jonas

Résidence Louise Michel à Escaudain

Résidence André Dubeaux à Raismes

Valenciennes Chanteclerc

Zoom sur le programme de l’ANRU 1 (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine)

Le programme de l’ANRU 1 se terminera en 2018. Courant l’année 2017 ont été livrés :
6 logements individuels LLS construits à Vieux-Condé sur le site Foyer Soleil
11 logements individuels en accession sociale type PSLA construits à Valenciennes sur le site de Chanteclerc

Au 31/12/2017, il reste en cours une opération à Vieux Condé : La démolition du Foyer Personnes Agées et la construction de 16 logements collectifs LLS (deuxième phase d’un programme de construction totale de 45 logements) sur le site Foyer Soleil. Les travaux sont en cours.

Zoom sur le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU)

Le programme NPNRU prend forme.

Sur le territoire CAVM à Chasse Royale à Valenciennes La Sentinelle (site d’intérêt national) : Les études du porteur de projet arrivent à terme pour une présentation du dossier en Comité d’Engagement au semestre 2018. L’objectif est une réduction drastique  du nombre de LLS sur le quartier pour atteindre 50% à terme. La SIGH a joué un rôle actif dans la conduite du projet aux côtés de la CAVM. La transformation du quartier passera par un nombre important de démolitions et la vente d’une partie du patrimoine.
Egalement, à Le Coq à Condé (site d’intérêt régional) : Les études du porteur de projet arrivent à terme pour une présentation du dossier en Comité d’Engagement au semestre 2018.

Au 31/12/2017, les opérations du protocole de préfiguration sont signées pour :
Hergnies (Construction de 11 logements rue Doffenies), Petite-Forêt(Construction de 15 logements avenue des Sports) et Quarouble (Construction de 9 logements chemin de la Hutte), dont les travaux sont en cours.
Famars (Construction de 15 logements rue Roger Salengro) dont les études sont en cours.

Sur le territoire CAMVS, au Pont de Pierre à Maubeuge (site d’intérêt national) : le protocole de préfiguration a été signe en 2017 et les études de définition sont lancées.

Sur le territoire CAPH au Bassin Minier -Vieux Denain (site d’intérêt national) : le protocole de préfiguration a été signé en 2017 et les études de définition sont lancées.

donner vie à la SIGH

POSITIONNER NOTRE NOUVELLE MARQUE :

 

Le nombre de salariés s’élevait à 419 personnes au 31 décembre 2017. Ce nombre se divise en 405 contrats à durée indéterminée et 14 contrats à durée déterminée (dont 3 alternants) et représente 45,8% de femmes et 52, 2% hommes.

En matière de formation, trois axes principaux ont été retenus pour l’année 2017  : le management, la sécurité et la certification. Au niveau formation, la SIGH à investi un montant global de 413 631 € ce qui représente un investissement formation de 2,98 % de la masse salariale pour un total de 5 236 heures.

Afin de faire connaître au grand public son nouveau nom et son identité graphique, la SIGH a lancé une vaste campagne d’affichage 4X3 dans le valenciennois, du 22 au 29 mai.

De Denain à Valenciennes en passant, entre autres, par Douchy-les-Mines, Orchies et Saint-Saulve, la Société Immobilière Grand Hainaut a investi 38 panneaux d’affichage implantés en entrée de ville, sur les artères passantes ou aux abords des centres commerciaux.

En cerise sur le gâteau, une campagne de spots radio a été programmée aux heures de grande écoute sur RTL2.

L’occasion pour le premier bailleur social du Grand Hainaut d’asseoir son histoire et son identité locale auprès des habitants du territoire.

Un nouveau nom, une nouvelle marque, de nouveaux supports de communication pour créer un langage SIGH : une culture commune pour nos clients et collaborateurs.

L’identité du Livret du Locataire a été confiée à Parallèle Graphique,
qui a proposé une approche résolument actuelle et dynamique.

Le livret du locataire SIGH – DECEMBRE 2017 – WEB

Le contrat MULTISERVICES constitue un socle de base qualitatif important pour répondre à nos engagements de réactivité vis-à-vis de notre clientèle.

Ce contrat a été écrit, renégocié et mis en œuvre au 01/05/2017, avec accord de la CCL.

Afin de réduire les charges, les prestations sont moins étendues que le précédent contrat. Le patrimoine V2H bénéficiera du même contrat au 1er janvier 2018.

 

Téléchargez le Guide des Réparations
Guide multitechnique SIGH 4e tirage RA 2017

en interne

Le nombre de salariés s’élevait à 419 personnes au 31 décembre 2017. Ce nombre se divise en 405 contrats à durée indéterminée et 14 contrats à durée déterminée (dont 3 alternants) et représente 45,8% de femmes et 52, 2% hommes.

En matière de formation, trois axes principaux ont été retenus pour l’année 2017  : le management, la sécurité et la certification. Au niveau formation, la SIGH à investi un montant global de 413 631 € ce qui représente un investissement formation de 2,98 % de la masse salariale pour un total de 5 236 heures.

sur notre territoire

Afin de faire connaître au grand public son nouveau nom et son identité graphique, la SIGH a lancé une vaste campagne d’affichage 4X3 dans le valenciennois, du 22 au 29 mai.

De Denain à Valenciennes en passant, entre autres, par Douchy-les-Mines, Orchies et Saint-Saulve, la Société Immobilière Grand Hainaut a investi 38 panneaux d’affichage implantés en entrée de ville, sur les artères passantes ou aux abords des centres commerciaux.

En cerise sur le gâteau, une campagne de spots radio a été programmée aux heures de grande écoute sur RTL2.

L’occasion pour le premier bailleur social du Grand Hainaut d’asseoir son histoire et son identité locale auprès des habitants du territoire.

pour les clients

Un nouveau nom, une nouvelle marque, de nouveaux supports de communication pour créer un langage SIGH : une culture commune pour nos clients et collaborateurs.

L’identité du Livret du Locataire a été confiée à Parallèle Graphique,
qui a proposé une approche résolument actuelle et dynamique.

Le livret du locataire SIGH – DECEMBRE 2017 – WEB

les + de la SIGH

Le contrat MULTISERVICES constitue un socle de base qualitatif important pour répondre à nos engagements de réactivité vis-à-vis de notre clientèle.

Ce contrat a été écrit, renégocié et mis en œuvre au 01/05/2017, avec accord de la CCL.

Afin de réduire les charges, les prestations sont moins étendues que le précédent contrat. Le patrimoine V2H bénéficiera du même contrat au 1er janvier 2018.

 

Téléchargez le Guide des Réparations
Guide multitechnique SIGH 4e tirage RA 2017

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux