Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

Rapport d’activité 2018

Édito

L’année 2018 s’est écoulée dans une conjoncture économique très mouvementée pour le secteur du logement social. La réduction de loyer de solidarité…

Valérie Fournier
Présidente du groupe Habitat en Région

Valérie Fournier
Présidente du groupe Habitat en Région

L’année 2018 s’est écoulée dans une conjoncture économique très mouvementée pour le secteur du logement social. La réduction de loyer de solidarité (RLS) et le relèvement de la TVA à 10% prévus par la Loi de finances 2018 d’une part et d’autre part la loi Elan, adoptée au Sénat le 16 octobre 2018, qui vise la consolidation du secteur, la simplification du cadre juridique des groupes HLM ainsi que la valorisation du patrimoine à travers un recours accru aux ventes, vont considérablement modifier notre écosystème et impacter les entreprises du secteur. D’abord la pression financière provoquera la perte nette de 50% de leur capacité d’autofinancement. Ensuite, l’obligation pour les organismes d’appartenir à des regroupements supérieurs à 12.000 logements à partir de janvier 2021 renforcera le rôle des groupes HLM considérés comme les interlocuteurs clés pour les acteurs publics. C’est dans ce contexte d’économie et de relatif désengagement de la puissance publique et pour répondre aux exigences de la loi que Habitat en Région a conduit une réflexion aux côtés des Caisses d’Epargne et du Groupe BPCE. Cette réflexion s’est traduite par la nouvelle feuille de route, validée en septembre 2018 par les présidents de directoires des Caisses d’Epargne qui réaffirment ainsi le rôle majeur que notre actionnaire entend garder dans le secteur du logement social. Notre organisation évoluera donc dans le courant de l’année 2019 vers une société de coordination (SAC). Cette nouvelle structure qui nous conduira à prendre et respecter un certain nombre d’engagement vis-à-vis de l’Etat ne modifiera pas l’ADN d’Habitat en Région. Plus que tout, je tiens à conserver ce modèle original et différenciant, hérité des Caisses d’Epargne, que nous avons bâti ensemble ces dix dernières années et qui laisse à chaque entreprise l’expertise et la responsabilité de son territoire. Chacune aura ainsi sa propre feuille de route, sera l’interlocutrice unique de ses clients habitants et des collectivités locales de son territoire, tandis que le Groupe interviendra pour renforcer l’efficience des actions et structurer la mutualisation des activités dans un souci d’économie et d’efficacité. Tout l’enjeu de cette organisation sera de trouver notre point d’équilibre entre cette autonomie et les remontées d’informations vers le groupe selon les exigences de l’État. Le choix de ce modèle régionalisé, appuyé sur un maillage territorial fort répond à une conviction qui nous est chère, que c’est au plus près des territoires que nous pouvons le mieux répondre aux besoins de nos clients, locataires comme pouvoirs publics. Il n’a d’autre raison d’être que de favoriser l’exercice et le déploiement de l’intelligence territoriale, laquelle est le véritable moteur de l’action en matière de cohésion sociale. Cette organisation laisse donc toute latitude aux filiales dans ce domaine qui ne peut être que le leur. Il nous permet de réaffirmer haut et fort notre mission d’intérêt générale et notre volonté d’être des concepteurs de cohésion sociale.

En 2018 et comme l’ensemble des acteurs du logement social, la SIGH a dû supporter le poids de la Réduction de Loyer de Solidarité (RLS), instituée…

Pierre Tonneau
Président du Directoire

Pierre Tonneau
Président du Directoire

En 2018 et comme l’ensemble des acteurs du logement social, la SIGH a dû supporter le poids de la Réduction de Loyer de Solidarité (RLS), instituée par la nouvelle loi de Finances. Le coût de cette RLS a représenté une perte de 5,9 millions d’euros sur nos produits de l’année 2018.
Dans ce contexte, nous avons choisi d’ajuster notre stratégie de développement en concentrant nos investissements sur nos territoires d’ancrage historiques, et en particulier dans le valenciennois.
Nous avons établi comme priorité la réhabilitation de notre patrimoine ancien, avec l’objectif de faire passer l’ensemble de nos logements sous l’étiquette D d’ici 2028, afin de garantir à nos locataires une facture énergétique réduite pour les années à venir.
Gagner en efficacité et poursuivre notre mission sociale, c’est le défi que nous avons souhaité relever en mettant en place une nouvelle organisation via le projet d’entreprise START (Simplification – Territoires - Amélioration – Réactivité – Transversalité).
Une nouvelle articulation des équipes autour du client, pour gagner en souplesse et en réactivité.
Nos 105 gardiens ont été recentrés sur leur cœur de métier, soit la propreté et la sécurité des parties communes. Au sein de chacune de nos 13 agences réparties sur le territoire, un Responsable d’agence pilote en autonomie le tandem Chargé de clientèle – Chargé de patrimoine, qui assurent respectivement le suivi administratif et technique de leur portefeuille de clients. Au Siège, les fonctions ont été confortées dans leur rôle de conseil et d’expertise.
Des orientations stratégiques ambitieuses pour cette année 2018, dont nous mesurerons les premiers effets dès le deuxième semestre 2019 via notre enquête de satisfaction client.

Chiffres clés

En 2018, les investissements se sont concentrés principalement sur la réhabilitation du patrimoine ancien, avec l’objectif de faire passer l’ensemble de nos logements sous l’étiquette « D » d’ici 2028.
29 096
Icône
Logements gérés
62 217
Icône
Personnes logées
144 M€
Icône
de chiffres d'affaires
425
Icône
Collaborateurs
Accompagner les parcours de vie
Voici tout l’enjeu de notre mission au quotidien : adapter notre offre de logements aux besoins de nos clients, en constante évolution.
En 2018, 66% de nos clients vivent seul(e) ou seul(e) avec enfant(s). A nous de leur proposer à la fois un logement adapté à leur situation, mais aussi des services plus fluides et flexibles.

Les personnes de plus de 60 ans représentent 32 % de nos locataires.

Nous avons devant nous un enjeu de taille : faire face au vieillissement des personnes que nous logeons, en améliorant notamment l’accessibilité des résidences et la fonctionnalité à l’intérieur des logements, mais aussi rompre l’isolement, se soucier de la santé et de la dépendance de nos aînés.
+
Les attributions
En 2018, 3177 familles se sont vues attribuer un logement au sein du patrimoine SIGH.

Parmi ces attributions, 247 sont issues d’une mutation dans notre parc locatif, 43 constituent des relogements prioritaires au titre du contingent préfectoral et 8 relogements relèvent du Droit Au Logement Opposable (DALO).
+
Moderniser nos outils pour faciliter la relation client
Depuis juin 2017, nos équipes ont développé un espace client et une application mobile, afin de faciliter les démarches administratives de nos clients : paiement sécurisé du loyer, téléchargement des quittances, gestion du compte locataire…

A fin 2018, 6 705 clients ont créé leur espace, et l’application mobile SIGH a été téléchargée 4 780 fois. Au printemps 2018, les agences SIGH de Lille, Arras et Artois ont été équipées de tablettes numériques, afin de réaliser leurs états des lieux de manière dématérialisée.

Plus fluides et rapides que le papier, les états des lieux numérisés rencontrent un franc succès auprès de nos clients. 174 états des lieux ont été réalisés sur tablette.
+
Baux associatifs
En 2018, la SIGH a mis à disposition 21 logements dans le cadre de baux associatifs :
- 9 pour l’accueil de familles réfugiées Syriennes ou jeunes mineurs
- 12 pour des associations œuvrant dans l’accueil et l’hébergement de familles en difficultés (violences conjugales, hébergement d’urgence…)

Nous comptabilisons à fin 2018 sur l’ensemble de notre patrimoine 102 logements loués à des organismes (ADOMA, La Pose, France Horizons, La Croix Rouge…)
+
Repérer et accompagner les publics fragiles
Nos chargés de clientèle s’attachent à tisser une relation de confiance avec chacun de leurs clients.

Ils gèrent au quotidien l’ensemble des problématiques administratives liées au logement, et sont le premier référent de leur client en cas de difficultés financières.
+
Quatre conseillères en économie sociale et familiale pour un accompagnement optimal
Au regard de l’augmentation des dossiers pris en charge et de la précarité observée auprès de nos clients, l’équipe des conseillères sociales a été renforcée au mois de juin par l’arrivée d’une nouvelle collaboratrice.

Afin de renforcer la proximité avec les collaborateurs des agences, les conseillères sociales ont été rattachées à chacun des 4 secteurs (CAVM Nord, CAVM Sud, CAPH et Flandres-Artois) dès le 1er septembre 2018.

Ce rapprochement en agence permet une meilleure détection des situations fragiles mais permet également à la conseillère de se positionner en soutien et/ou en conseil des chargés de clientèle.

Les Conseillères Économiques et Sociales ont accompagné près de 280 clients en 2018.
+
La cohésion sociale, « aller plus loin » avec nos clients
En fin 2018, la SIGH a lancé son tout premier appartement pédagogique, «Fais comme chez Toit» en partenariat avec le centre socio-culturel Agora et la ville de Douchy-les -Mines.

Situé à deux pas de notre agence, l’appartement pédagogique a été mis en place pour sensibiliser les habitants de ce quartier prioritaire aux bons gestes à adopter au quotidien dans leur lieu de vie : entretien du logement, maîtrise des consommations d’énergie, gestion des déchets, santé et sécurité dans le logement.

Chaque semaine, des ateliers thématiques y sont proposés aux habitants du quartier.
58,7%
De nos locataires
bénéficient de l'APL
69,3%
De nos locataires
déclarent des revenus de moins de 60% du plafond PLUS
390
Clients
sont assujettis au surloyer de solidarité (SLS)
Annie, locataire
De la Résidence Delattre de Tassigny à Valenciennes depuis juillet 2018
En juin 2018, j’ai fait une demande à la SIGH pour obtenir un logement adapté au handicap de mes deux fils. En effet, ils ont des difficultés à marcher et doivent souvent se déplacer en fauteuil. En juillet, on avait déjà emménagé ! Malheureusement,…
En juin 2018, j’ai fait une demande à la SIGH pour obtenir un logement adapté au handicap de mes deux fils. En effet, ils ont des difficultés à marcher et doivent souvent se déplacer en fauteuil.
En juillet, on avait déjà emménagé !
Malheureusement, un logement adapté avec 3 chambres, ça n’est pas courant ! J’ai donc sauté sur l’occasion quand la SIGH m’a proposé cet appartement en rez-de-chaussée.
Nous avons visité et avons été séduits tout de suite ! Il remplissait tous nos critères : un plain-pied, sécurisé, avec des portes et couloirs larges et une place de stationnement réservée juste devant la porte.
Pas d’escalier, davantage d’espace, une douche… Nous avons clairement gagné en confort tous les trois, cet appartement a changé notre vie !
Aline Farineaux, conseillère en économie sociale et familiale (cesf)
En tant que CESF pour la SIGH, j’oriente les familles que j’accompagne vers cet appartement pédagogique. Cet outil est un vrai « plus » pour les habitants car c’est un lieu d’échange qui est situé au cœur du quartier, et leur permet d’apprendre…
En tant que CESF pour la SIGH, j’oriente les familles que j’accompagne vers cet appartement pédagogique.

Cet outil est un vrai « plus » pour les habitants car c’est un lieu d’échange qui est situé au cœur du quartier, et leur permet d’apprendre les bons gestes pour entretenir leur logement.

Ils y abordent notamment les droits et devoirs du locataire, la quittance de loyer, le tri sélectif, la consommation d’énergie et l’entretien du logement… autant de sujets essentiels à leur bien être dans leur appartement.
Latifa, locataire de la résidence et usager de l’appartement
Cet endroit nous permet de nous retrouver, de nous sentir moins seuls chez nous, et d’apprendre des tas de choses. On y réalise des expériences qu’on n’aurait jamais connues en restant chez nous. Nous avons customisé des tables, des bancs,…
Cet endroit nous permet de nous retrouver, de nous sentir moins seuls chez nous, et d’apprendre des tas de choses.

On y réalise des expériences qu’on n’aurait jamais connues en restant chez nous. Nous avons customisé des tables, des bancs, chaises, on a donné une seconde jeunesse à nos meubles…

Ce matin, nous avons réalisé nos propres produits d’entretien écologiques ! C’est toujours un moment convivial qu’on aime partager.

Développer et entretenir notre patrimoine

Orienter notre stratégie patrimoniale vers la modernisation du parc en ajustant notre développement aux moyens financiers générés par les ventes

Recentrer nos objectifs de développement

En consolidant notre ancrage sur ces trois grands territoires : le Grand Hainaut, l’Arrageois et l’axe Valenciennes-Lille.

187
Ordres de service
lancés sur les territoires de Valenciennes Métropole et de la Métropole Européenne de Lille.
113
Logements neufs livrés
7
Acquis améliorés
Acquisition d'un logement ancien immédiatement suivie d'importants travaux de rénovation
Denain
Rues Turenne-Taffin

Denain
Rues Turenne-Taffin

Idéalement situés à côté de la station de tramway, 34 logements collectifs et une agence SIGH ont été livrés en février après 18 mois de travaux.

L’agence SIGH abrite un responsable, une hôtesse, quatre chargés de clientèle, 4 chargés de patrimoine et 4 gardiens. Les locataires du secteur sont reçus du lundi au vendredi.

L’ensemble de 2 immeubles en R+3 et R+5 avec une cour commune comprend 8 types 2, 22 types 3 et 4 types 4.
Cappelle-Prévèle
Résidence Jean-Gervais Dubus

Cappelle-Prévèle
Résidence Jean-Gervais Dubus

En mars, 13 maisons ont été livrées à Cappelle-en-Pévèle après 15 mois de travaux.

8 types 4 de 85m², 3 types 3 de 70m² et 2 types 2 de 55m² dont 9 PLUS, 3 PLAI et 1 PLS.

Cette livraison marque la dernière tranche du projet composé par ailleurs de 14 appartements et de 5 maisons livrés en 2012, ainsi que 13 lots libres de constructeur.

Les 13 maisons d’architecture contemporaine offrent une qualité énergétique optimale grâce à leurs équipements innovants comme des ballons d’eau chaude thermodynamiques couplés à la VMC.
Hem
Quartier Empompont

Hem
Quartier Empompont

Acquis en Vente en État Futur d’Achèvement, les 17 logements collectifs ont été livrés en avril.

L’immeuble comprend 8 types 2, 7 types 3, 2 types 4 dont 12 PLUS, 3 PLAI et 2 PLS.
Valenciennes
Chasse-Royale

Valenciennes
Chasse-Royale

Dernière phase du projet ANRU 1 sur le quartier Chasse Royale, un collectif de 30 logements a été livré en février, au 9 rue Lucien Jonas.

14 types 2, 12 types 3 et 4 types 4 ont accueilli les nouvelles familles du quartier.

Depuis 2010 et le lancement de la rénovation urbaine du quartier, 144 logements ont été démolis, 118 réhabilités et 148 reconstruits sur place ou sur sites associés.

Lutter contre la précarité énergétique

En 2018 et pour de nombreuses années à venir, nous orientons notre stratégie patrimoniale vers la modernisation du parc existant en investissant massivement sur l’entretien, la rénovation énergétique et la réhabilitation.
313
Logements réhabilités
17
Communes
325
Projets lancés

Entretien des équipements

5.6 millions d’euros ont été investis pour 1 800 interventions de renouvellement de composants.

Ces travaux ont porté notamment sur le remplacement de chaudières individuelles, le remplacement ou la création de VMC, le renforcement d’isolation, le remplacement de menuiseries, d’équipements sanitaires et d’installations électriques, les travaux d’étanchéité ainsi que le traitement des accès aux logements et réseaux.

Laurent Depagne
Maire d'Aulnoy-Lez-Valenciennes
D’une manière générale, c’est un cadre de vie qui a été totalement bouleversé, amélioré et investi par les locataires comme en témoignent toutes ces magnifiques devantures !
Pouvez-vous nous présenter l’historique du projet de réhabilitation de la résidence Anatole France ?
Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de visiter les logements de cette résidence pour personnes âgées et de constater personnellement certains problèmes de vétusté, à l’intérieur mais aussi à l’extérieur des maisons. Cette résidence date d’il y a plusieurs décennies, et présentait aussi des problèmes de dépenses énergétiques. Nous avons donc entamé les discussions avec la SIGH : j’ai souhaité que les espaces intérieurs soient agrandis pour permettre aux personnes âgées de mieux circuler, une sécurisation avec des volets électriques, et des équipements adaptés au vieillissement des habitants, principalement dans la salle de bains.

Quelles ont été vos relations avec les équipes de la SIGH ?
Bien plus qu’une relation, il s’agit d’un partenariat qui date de plusieurs décennies maintenant ! Nous nous connaissons bien, et nous savons comment bâtir ensemble un projet de qualité. On travaille en confiance, c’est cela qui nous permet d’aboutir à de belles réalisations comme celle-ci.

Comment se sont déroulés les travaux ?
Les travaux, ça génère inévitablement du bruit, de la poussière… La difficulté de ce projet était que les habitants continuaient à occuper leur logement pendant toute la durée des travaux. On a mis en place des lieux pour que les habitants puissent de temps en temps « s’échapper » du chantier, et au final, tous les petits tracas ont été vite oubliés quand chacun a pu profiter du confort de ces logements réhabilités !

Quels sont les retours des habitants suite aux travaux ?
Ils sont ravis ! Ils se sentent plus en sécurité, et ils vont commencer à percevoir la performance énergétique de leurs logements car leur facture d’énergie va diminuer. D’une manière générale, c’est un cadre de vie qui a été totalement bouleversé, amélioré et investi par les locataires comme en témoignent toutes ces magnifiques devantures !
Mme Lasson
Locataire
Auparavant, nous vivions, mes enfants et moi dans un tout petit appartement mal agencé et très humide, j’ai fait une demande de logement social et quand la chargée de clientèle SIGH m’a contacté pour étudier mon dossier, puis me proposer cet…
Auparavant, nous vivions, mes enfants et moi dans un tout petit appartement mal agencé et très humide, j’ai fait une demande de logement social et quand la chargée de clientèle SIGH m’a contacté pour étudier mon dossier, puis me proposer cet appartement, j’ai dit oui tout de suite !

La résidence est située proche du centre ville. Mes enfants sont autonomes : ils vont au lycée à pieds, à la fac en TER. Les pièces sont bien pensées, l’isolation performante.

J’ai aménagé un carré potager dans la grande jardinière du balcon : j’ai déjà des fraises et des radis ! Ici, on a l’impression d’être dans un petit village, c’est calme et il y a une bonne ambiance de voisinage. On se sent chez nous.

C’est vraiment une nouvelle vie qui commence !
La réhabilitation de la Résidence Elsa Triolet
à Douchy-les-Mines
Au total, 40 logements et 3 cellules commerciales ont été réhabilités. Après 1 an de travaux et grâce à la réhabilitation, la résidence affiche aujourd’hui une étiquette énergétique C et bénéficie d’accès et d’équipements PMR. Un…
Au total, 40 logements et 3 cellules commerciales ont été réhabilités. Après 1 an de travaux et grâce à la réhabilitation, la résidence affiche aujourd’hui une étiquette énergétique C et bénéficie d’accès et d’équipements PMR. Un projet de 2 millions d’euros avec le concours de la CAPH.

Il s’agit d’un bâtiment de 4 étages composé de 2 entrées de 20 appartements chacune (5 par niveau) et d’un ensemble de 3 cellules commerciales en rez-de-chaussée. Les 30 types 2 et 10 types 3 sont alimentés par le chauffage urbain.
Construit à la fin des années 70, c’est un bâtiment en structure béton et toiture ardoise composé à l’origine de grands appartements (type 5 et type 7). La résidence a déjà été réhabilitée pour redimensionner les logements et accueillir principalement des personnes âgées.

Les travaux de réhabilitation en milieu occupé ont été lancés en novembre 2017, pour une livraison des logements au 30 avril 2019. Le programme des travaux répond à deux orientations principales : la réduction des charges de chauffage d’une part (étiquette énergétique C) et l’amélioration du confort et du cadre de vie des habitants d’autre part.
Poursuivre et amplifier notre politique de rénovation urbaine
Le programme ANRU 1 s’est achevé en 2018 avec la livraison de 30 logements collectifs au sein du quartier Chasse Royale de Valenciennes.
+
Favoriser l’accession à la propriété

AU SEIN DU PATRIMOINE ANCIEN À LA VENTE, 83 MAISONS, 26 APPARTEMENTS, 5 GARAGES, 5 EMPLACEMENTS DE PARKING ET 4 COMMERCES ONT ÉTÉ VENDUS.

SUR LES 109 VENTES DE LOGEMENTS :

  • 23 ont été vendus à leurs locataires occupants (compris 9 ventes à la
    descendance).
  • 43 ont été vendus à d’autres locataires de la SIGH.
  • 43 ont été vendus à des tiers.

LOGEMENTS NEUFS EN LOCATION ACCESSION:

11 logements PSLA ont été livrés à Valenciennes – quartier Chanteclerc en janvier 2018
2 PSLA ont été achetés à Escaudain, un à Chanteclerc et 6 autres sont sous engagement d’achat

+
Structurer nos activités grâce aux expertises du groupe

EN ENTRANT DANS LE RÉSEAU HABITAT EN RÉGION, LA SIGH A FAIT LE CHOIX DE CONFIER CERTAINES ACTIVITÉS À DES STRUCTURES EXPERTES DANS LEUR DOMAINE.

CESSION DE CLÉÔME

Le 29 juin 2018, les associés des Sociétés Anonymes Coopératives de Production d’HLM ESCAUT HABITAT et CLÉÔME, réunis en Assemblée Générale, statuant à titre extraordinaire, ont approuvé le projet de traite de fusion en date du 9 avril 2018, créant ainsi un acteur incontournable de l’accession sociale à la propriété dans la région Hauts de France, plus adapté aux enjeux et aux besoins des territoires.

L’assemblée générale des associés de la société ESCAUT HABITAT, par résolution approuvée le même jour, a décidé d’augmenter le capital social de la société en rémunération de l’apport de fusion, au moyen de la création de 248 381 parts sociales nouvelles d’une valeur nominale de 7,25 euros chacune, entièrement libérées, attribuées aux associés de la société absorbée. Pierre Tonneau assure la Présidence d’ESCAUT HABITAT.

CESSION DES ÉTABLISSEMENTS SPÉCIFIQUES : EHPAD, FOYERS

Dès 2017, la SIGH a manifesté son intention de se recentrer sur son cœur de métier et a dressé le constat qu’elle n’avait pas vocation à gérer les établissements spécifiques qui est une activité périphérique à son action de gestion locative.

L’acte authentique de vente des 90 établissements d’habitat spécifique détenus par la SIGH (représentant environ 2 500 lits) à AXENTIA a été régularisé le 26 juin 2018.

Mobiliser nos équipes

114
Cadres
148
Agents de maîtrise
105
Gardiens
42
Employés
6
Ouvriers
6 492
Heures de formation

Notre organisation a été repensée pour répondre à 3 objectifs :

1. COMBINER LES IMPÉRATIFS DE PERFORMANCE ÉCONOMIQUE ET DE SATISFACTION DES LOCATAIRES

2. RENFORCER NOS CAPACITÉS D’INNOVATION ET VISER L’EXCELLENCE PROFESSIONNELLE

3. SIMPLIFIER L’ORGANISATION POUR LA RENDRE PLUS LISIBLE ET PLUS EFFICACE

Les 13 agences SIGH gèrent leur patrimoine respectif de manière autonome

Le patrimoine a été réorganisé en 4 grands secteurs afin de coller au plus près aux frontières de nos partenaires EPCI.

Un « Centre de Services Partagés » a été mis en place pour venir en soutien quotidien au personnel de terrain. Composé d’experts (Direction des Interventions Techniques, Centre Relation Clients, Syndic et Baux spéciaux), le Centre de Service Partagés intervient en prestataire des agences.

Une Direction de la Performance a été créée, avec notamment un objectif de certification Qualibail en 2020.

En agence, une nouvelle répartition des tâches :

  • un Responsable d’Agence qui pilote l’ensemble des activités de l’agence
  • des chargés de clientèle qui assurent l’accompagnement administratif et social du client : attributions, état des lieux entrant, impayés…
  • des chargés de patrimoine qui traitent l’ensemble des réclamations techniques et assurent l’encadrement des gardiens.

La nouvelle organisation s’est mise en place en septembre. Il a fallu réorganiser les équipes, changer de métier pour certains, mettre en place des formations, écrire et s’approprier de nouvelles…

Valérie Boite
Directrice du secteur
CAVM SUD
La nouvelle organisation s’est mise en place en septembre. Il a fallu réorganiser les équipes, changer de métier pour certains, mettre en place des formations, écrire et s’approprier de nouvelles procédures… Aujourd’hui on atteint la vitesse de croisière et on commence à voir certains résultats, notamment en termes de vacances des logements et de traitement des réclamations.

Grâce à cette réorganisation, le client a une relation plus privilégiée avec la SIGH. En premier lieu, les gardiens passent plus de temps dans les parties communes, car on les a déchargés des tâches plus administratives qu’ils accomplissaient auparavant. Le Chargé de Clientèle reste l’interlocuteur privilégié du client, quel que soit son problème.

Les différents métiers travaillent plus en synergie sous la houlette du Responsable d’Agence, qui est le garant de la cohérence et du partage d’informations entre les équipes. Le fait que le Responsable d’Agence pilote toutes les activités de proximité nous permet de mieux appréhender les dossiers des clients et d’être plus réactifs.
Éléments financiers

COMPTE DE RÉSULTAT DE GESTION

En 2018, la SIGH a dégagé un résultat de 17 741 K€ en baisse de 59% par rapport à 2017.

AUTOFINANCEMENT NET HLM

L’autofinancement net HLM s’élève à 6 836 K€, soit 4,9% des loyers.

La Fédération HLM pose un critère d’exigence sur ce ratio qui doit être supérieur à 3%. Nous respectons donc ce critère d’exigence malgré la mise en place de la RLS. Sans la RLS, ce ratio serait de 8,7%.

PRODUITS D’EXPLOITATION ET CHIFFRE D’AFFAIRES

Les loyers représentent 139 217 K€, soit 96,7% du chiffre d’affaires.

Parmi ces loyers, 139 138 K€ sont imputables à l’activité locative et 79 K€ à l’activité d’accession.

La Réduction de Loyer de Solidarité (RLS) a pesé pour 5 870 K€ sur les produits locatifs, soit 4% de produits en moins.

Les comptes 2018 traduisent les premiers effets de la loi de finance notamment avec l’application de la RLS (Réduction Loyer Solidarité). Cela représente un chiffre d’affaires minoré qui se traduit…

Vianney Pertriaux
Directeur financier

Vianney Pertriaux
Directeur financier

Les comptes 2018 traduisent les premiers effets de la loi de finance notamment avec l’application de la RLS (Réduction Loyer Solidarité). Cela représente un chiffre d’affaires minoré qui se traduit directement par une baisse de l’Autofinancement.

Malgré la clause de revoyure signée avec l’Etat qui prévoit une hausse plus faible que prévue de la RLS dès 2020, notre modèle économique doit continuer à évoluer pour nous permettre de répondre aux besoins de construction de logements mais aussi et surtout de maintenir notre patrimoine.

Pour cela, il est nécessaire de poursuivre l’optimisation de nos ressources et de maîtriser nos dépenses. Le premier poste de dépenses étant nos échéances d’emprunts, nous allons poursuivre les travaux sur l’encours de dette afin de le sécuriser et l’optimiser. La vente de logements qui permet le parcours résidentiel de nos locataires permet également de disposer de ressources complémentaires.

C’est dans ce contexte de performance et de rigueur budgétaire et que nous envisageons avec sérénité les prochaines années de la SIGH.

Nos vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux